Samedi 20 septembre, 7h30, j’entre dans le salon et je vois la mine défaite de grandgars : « Notre vol est annulé. »

Alors celle-là, je ne m’y attendais pas. Un long courrier annulé du jour au lendemain, c’est fortiche quand même.

On suivait les frasques de la grève depuis le début de la semaine, et il n’était question uniquement que des courts et moyens courriers ; nous nous pensions donc hors d’atteinte avec notre Paris / New-York.

 

Mais voilà… c’était le destin.

 

Tout commence en octobre 2011. Nous avions zieuté avec insistance des billets pour aller voir la grosse pomme en avril 2012, en nous promettant d’attendre le mois de décembre pour les acheter. Malheureusement, décembre arriva, et l’inflation des prix avec. Nous décidions donc de remettre ce voyage à plus tard, et nous nous penchions sur le projet bébé. Premier « échec NY » donc.

 

Décembre 2013, minigars venait d’avoir 7 mois (par là quoi), et nous nous décisions(bis) pour faire ce voyage, étant prêts à le laisser une semaine chez les papis et mamies. Nous prenions donc nos billets pour le mois de septembre 2014.

Quelques semaines plus tard, après maintes recherches sur Air-Bnb et compagnie, nous réservions un appartement à l’ouest de Central Park.

 

Mars 2013, la nouvelle tombe, mutation de grandgars, effective pile pendant nos vacances outre atlantique, aura t il ses congés comme prévu ? Grosse interrogation. Deuxième « échec NY ».

 

Avril 2013, pompom sur la Garonne, mail d’Air-Bnb nous annonçant avec regrets que notre réservation est annulée. Pourquoi, comment ? Aucune idée. Troisième « échec NY » si tu suis bien.

Heureusement, le site de location nous verse 20% de plus que la somme investie au départ pour trouver un nouveau logement sur leur site. Ok, ça rattrape un peu … On trouve donc un nouvel appartement, mais avec quelques difficultés puisque tout commençait à être booké de partout.

 

Mai 2013, les vacances de grandgars sont « compromises », il doit se rendre plutôt sur son lieu d’affectation pour s’arranger. Au final, tout rentre dans l’ordre ; il devra juste écourter la fin des vacances au retour, chez papi et mamie. Quatrième (presque) « échec NY ».

 

Coup de grâce, septembre 2014, une semaine avant notre départ, annonce de la grève des pilotes d’Air France.  Au départ, nous pensions ne pas être touchés par celle-ci et finalement, dernier moment, veille du départ, un gentil sms de la compagnie nous informe de l’annulation brute de pomme de notre vol… S’ensuivent des heures de correspondance avec AF, sans réponse pendant 4 heures, puis une dame nous répond enfin, fort gentille cependant, et notre voyage prend fin avant même d’avoir débuté… Cinquième et dernier « échec NY ».

08c55fccf2f0e7891e0d0489fd8e7155

 

Oilà oilà…

 

Je pense que c’était écrit nan ?

Voyage remis à plus tard, pas en 2015 c’est certain, on verra ça dans quelques années je pense…

 

Un autre billet suivra pour vous raconter ce que nous avons donc fait à la place !!