Les réseaux sociaux sont nos amis. Je devrais plutôt dire : sont-ils nos amis ?

Effectivement, on est en droit de se poser la question.

 

Lorsqu’un contact, un ami, une connaissance (ne rentrons pas dans le débat de la classification, ni du nombre de contacts de certains…) poste une superbe photo de profil, représentant un couple souriant, bien apprêté, enlacé sur un rocher, vous imaginez / pensez quoi ?

 

Cela peut aller de :

« Oh comme ils sont beaux »

à

« Vous avez l’air tellement heureux »

ou encore

« Vous semblez en harmonie »

 

Malheureusement, les réseaux sociaux permettent une chose tragique : cacher la réalité avec des clichés, des « j’aime » ou des pouces en l’air.

3b087fa60714980e50870775f6f24b5a

Ce couple dont je vous parle, je le connais bien. Je ne les fréquente plus mais je sais encore comment ils évoluent grâce à des amis communs… Et je sais que oui ils ont l’air beaux, mais non ils ne sont pas heureux, et encore moins en harmonie. Tu vois l’harmonie d’ailleurs ? Juste l’opposé en fait.

Alors oui, exposons nos vies sur les réseaux sociaux, soyons heureux de montrer ce que l’on vit, ressent, partageons des choses qui nous tiennent à cœur, mais essayons de ne pas se mentir à soi-même et encore moins aux autres…

 

Typiquement, si ton mini te casse les ovaires un jour, ne t’empresse pas pour déculpabiliser de toutes les pensées affreuses qui te traversent les neurones, de publier une magnifique photo tout sourire et dents dehors de lui / elle / vous deux… Je ne dis pas non plus de publier ce jour là une photo d’un gosse abandonné sur une autoroute !

Mais faut rester honnête avec soi et essayer de faire en sorte que nos publications reflètent VRAIMENT notre vie.

 

 

Coup de gueule terminé, à vous les studios.