Au moment où je vous parle, je vis un moment où "il ne faut pas crier victoire trop vite" sous peine de tout foutre en l'air.

Tu sais un de ces moments où tu te dis "ouf c'est bon", tu poses ton cul sur le canap et là bam. Drame de ta vie.

Là par exemple, minigars est au lit, après s'est levé à 6h45, bib', et pleine d'espoir, je lui ai expliqué qu'il était trop tôt pour aller chez Nana (sa nounou) donc qu'on aillait refaire un petit dodo...

J'attends, assise, que dis-je, camoufflée dans mon canapé, à l'affût du moindre bruit, la boule au ventre, me disant, "a t il compris ?" telle une enquêtrice du

ncis-enquetes-speciales_42888364_1

 NCIS, en planque.

Il est de ces moments dans la vie où "il ne faut pas crier victoire trop vite" : même si tu n'entends aucun bruit jeune mum, ne dis rien, même dans ta tête, ne pense pas "ouais trop easy quoi !", certainement pas ! Emploies toi à penser à autre chose, et laisse faire. Et si jamais il s'avère que oui, cela a fonctionné, ne le dis pas non plus... sous peine que cela ne fonctionne plus JAMAIS.

Une de mes amies proches, qui a eu un minigars un mois avant moi, a observé un phénomène récurrent pour nous deux. Dès qu'on s'appelle et qu'on a le malheur de dire "en ce moment, trop bien, il dort, il mange, il est choukinou", le soir même, t'es sûre que c'est Bagdad chez toi, le mini il veut rien bouffer, c'est négociation du traité-de-ta-chambre pour le faire dormir et j'en passe...

 

Alors quand tout va bien, ne dis rien.

;)