Dimanche, c’était l’anniversaire de Mini, que nous avons notamment fêté avec ses grands-parents maternels (mes parents si t’as bien suivi !) lors de quelques jours chez eux.

Des jours pas très reposants, je dois l’avouer. Sans compter sur le fait que nous sommes sortis (fatigue physique), nous avons du faire face à des commentaires, remarques, suggestions forcées sur nos manières de faire avec le petit (fatigue morale).

jugement

Dans le désordre :

-        Pourquoi il prend encore des antibiotiques (regard accusateur genre « tu l’empoissonnes ») ? Peut-être parce qu’il a une otite.

-        Pourquoi il prend encore ce traitement de fond (regard accusateur bis) ? Peut-être parce qu’on nous l’a prescrit à cause de ses otites à répétition.

-        Pourquoi il pleure ? Oh il a du voir un caillou ou réaliser que le repas n’était pas pour tout de suite.

-        Oh tu peux bien le laisser regarder un autre épisode ! Je pourrai mais non, car je sais qu’une fois que je serai partie chez mes copains, tu vas te faire un plaisir de lui en remettre un.

-        Moi je ne ferai pas ça avec lui ! (lui laver les cheveux en l’occurrence) Très bien très bien…

-        Pourquoi il pleure ? (le retour) Parce qu’il aime pas avoir du caca au cul, tout comme toi je crois.

-        C'est bizarre avec nous il mange des fruits...(genre, "t'es sure que tu lui en proposes??") C'est bien connu que chez les grands-parents tout est meilleur.

 

Je t’épargne l’ensemble du florilège de toutes les phrases idiotes entendues. Parfois, elles me passent au dessus, parfois je les prends en plein cœur (comme ce week-end), et je me dis qu’ils doivent vraiment nous prendre pour des parents en carton.

Puis je relativise et je me dis que si c’est le cas, tant pis, je sais que ce n’est pas vrai…

 

Ah, non, j’oubliais le pompon sur la Garonne : « Y’a pas à dire, ce gosse quand il est pas avec vous, il est adorable ! »  Le truc que tu sais, mais qu’il n’est pas utile de dire quand tu es un minimum pédagogue. 

Bilan : ça fait plaisir de rentrer chez soi, tous les 3, seuls, sans commentaires, et de vivre sa vie…

 

Et toi, c'est quoi les pires trucs que les grands-parents t'ont balancé ??