Arrivé à un certain âge, les enfants commencent à s’occuper seuls. D’accord, pas longtemps. D’accord, vraiment pas longtemps. Mais ça fait du bien quand même.

Parfois, tu prends même le temps de petit-déjeuner en le laissant vadrouiller dans la maison, seul. Bon, c’est un peu comme un boomerang un enfant : il revient toujours te voir pour être sur que tu n’as pas bouger de place dans les dernières 25 secondes. Mais sitôt la confirmation que tu es toujours là, entrain de boire ton café (presque) paisiblement, il repart à l’aventure. Souvent, il fait ses découvertes en parlant, en poussant des petits cris… Tu es donc sûre de ne pas le perdre, il est quelque part, pas loin, tu l’entends.

Mais parfois, tu ne l’entends plus. Et c’est là que cela devient suspect…

8541649f886668f32781a4c6f49240db

Bizarrement, les cris, de façon générale, t’agacent, mais sont une source de confiance. Alors quand ils se transforment en silence, tu fais quoi ? tu choisis quoi ? le café ou minigars ?

Plusieurs théories :

-        si mini est dans ton champs de vision, tu vois ce qui se trame, même si le silence est pesant, tu as confirmation visuelle que rien de grave n’est sur le point d’arriver et qu’il joue tout simplement calmement (si, si, je te jure !,

-        mini n’est pas dans ton champs de vision, et dans son périmètre il y a un potentiel danger : tu tends ton oreille supersonique, afin de décrypter le silence (si, quand tu es mère, tes pouvoirs se décuplent !), mais tu n’entends finalement rien, donc tu te lèves à la vitesse de l’éclair, et :

  • tu as bien fait de te lever car il est entrain de manger la litière du chat (âmes sensibles pardon),
  • il te regarde avec des yeux grands ouverts, aussi surpris que toi, car il est simplement entrain de regarder par la fenêtre,

-        mini est juste à côté de toi, parfois derrière toi, ou sous la table à tes pieds, et tu as une grosse flemme de regarder ce qui se passe juste là dessous… car 1/tu sais qu’aucune prise électrique n’est venue se greffer dans le carrelage dans la nuit, 2/la bouffe pour chat n’est pas là non plus, 3/à ta connaissance, il n’y a rien sous la table en clair… MAIS, finalement tu jettes un œil, et tu vois le petit entrain de faire des miettes du petit LU que tu as consenti à lui donner il y a 10 minutes (mais sur la chaise haute, donc il vient d’aller le récupérer, mâlin le gars…), il fait de la poussière de gâteau, il l’étale volontairement sur le sol… mais dans le silence. Et là… :

  • il n’y a pas mort d’homme,
  • tu as un super aspirateur,
  • ton café refroidit,
  • il n’est que 8h30.

Tu laisses faire… car le silence est ROI.