« Je serai toujours là pour toi ma puce ».

Les murs Facebook et Twitter pullulent de déclaration d’amour entre adolescents, jeunes gens d’à peine 14, 15 ou 16 ans, qui se vouent une adoration sans bornes, s’envoient des cœurs, des « je t’aime », entre filles, entre garçons, en évoquant l’amitié forte qui les unit et le lien qui ne les séparera JAMAIS.

amitie 2 La vie fait son tri

JAMAIS on ne se sépare des amis dans la vie ? C’est beau d’y croire à cet âge-là… Mais la seule chose que j’aurais envie de leur répondre, c’est ça :

Dans la vie, on a besoin d’amis, c’est indéniable… et dès le plus jeune âge, on en a plein, on les a facilement, rien qu’en se prêtant un stylo, en ramassant un caillou ou en étant habillé pareil !

Mais la vie reprend son cours dès la sortie des classes, et on évolue, on grandit, on sort, on danse, on passe des examens, on rencontre quelqu’un, plusieurs « quelqu’un », on trouve le bon ou la bonne, et on commence une autre vie…

Les grands changements de nos vies impliquent un tri « naturel » dans nos connaissances même amies… Lorsque l’on passe le BAC par exemple, et que l’on se dirige vers l’université ou les grandes écoles, on s’aperçoit que certains ne nous suivent pas. On change de trottoir, on s’appelle de moins en moins, on s’évite jusqu’à se méconnaître… Pourquoi ?

Lorsque l’on rencontre son âme sœur, là aussi, certains se perdent en route… Je comprends mieux cette étape, car certains restent célibataires (malgré eux ou car ils ne sont pas prêts), et ont un rythme de vie, et des envies différentes que les couples… En couple, il nous arrive de partir en week-end en amoureux, de moins sortir en boîte, d’organiser des repas avec d’autres couples, et peu à peu les célibataires se sentent de trop (souvent à tort) et nous délaissent au profit d’autres célibataires… Ces gens-là, une fois en couple eux aussi, ou bien une fois que tu retrouves ton célibat (eh oui, ça peut aussi se passer dans ce sens-là !), tu peux les retrouver, vos chemins se rejoindront peut-être…

L’étape ultime, c’est l’enfant. Pourtant, on ne peut pas dire que l’on n’est pas prévenu : de multiples fois, tu entendras « vos vies vont changer », « plus rien ne sera comme avant »… et tu ne penses pas forcément à tes relations amicales quand on te dit ça, tu penses surtout aux nuits hachées et au vomi sur ta veste ! Mais les amis, une fois un enfant dans ta vie, ils vont aussi changer… en bien, en mal, en disparaissant, ou en réapparaissant aussi…

Oui, un enfant te change la vie, il « impose » des nouveaux rythmes et souvent des changements de points de vue, des concessions… certains de tes amis ne sont pas prêts à te suivre dans tout cela, ils ne « comprennent » pas pourquoi en t’appelant un samedi soir à 19h, tu ne peux pas être libre pour 19h15 frais et dispo ! Pourquoi en te proposant une super virée pour ce week-end avec camping improvisé, tu ne sautes pas de joie ! Ou tout simplement pourquoi en te proposant pizzas/bières, il faut quand même prévoir un repas différent pour le mini…

Alors ils se coupent de toi, ils t’appellent de moins en moins, ils se désintéressent… et on ne peut pas leur en vouloir, car nous aussi, « avant », on ne comprenait pas tout des vies de famille qui se tramaient autour de nous !

Ils reviendront, quand ils auront des enfants, eux-mêmes, ou dans leur famille, quand ils seront tonton, tata, tatie, marraine, parrain… il faut juste les attendre, sans les juger, car on est tous passé par là, non ?

Bref, aimer, en amitié comme en amour, déclarez-vous mais n’oubliez pas, la vie fera la reste… aujourd’hui c’est eux, demain qui sait ? Les grandes étapes de la vie font un tri naturel dans notre entourage, on s’attend à certaines « disparitions », on en regrette d’autres, on retrouvera certaines personnes plus tard et d’autres jamais… Ne soyez pas déçus, ainsi va la vie…

Mon article chez So Busy Girls : http://sobusygirls.fr/2014/07/15/la-vie-fait-son-tri-2/