Quand tu décides de te mettre en couple avec un homme dont le métier l’amène à partir de temps en temps, pour des périodes plus ou moins longues, tu sais à quoi t’attendre pour toi. J’entends par là, lorsqu’il part, en tant qu’adulte responsable, tu as le droit d’être triste, mais tu as la notion du temps, tu sais quand il va rentrer et tu es patient.

 

Quand tu décides ensuite de faire un enfant avec ce même homme, tu te demandes comment cela va se passer. A différents niveaux d’ailleurs : pendant la grossesse, s’il s’absente et que bébé arrive ? Le jour J, comment le joindre ? Les premiers mois, quand il va partir, que vais je faire pendant des semaines entières en tête à tête avec bébé ? Quand je vais reprendre le travail, comment vais-je gérer tout, toute seule s’il n’est pas là ?

Et surtout, surtout… comment bébé va t il réagir à ses absences ?

IMG_1561

 

Alors, au final, comment ça se passe ?

 

Il est parti un mois pendant mon premier trimestre de grossesse, et n’a donc pas assisté à la première écho : tant pis, mamie m’a accompagné, pour son plus grand plaisir.

 

Il est parti plusieurs fois les premiers mois de bébé : n’ayant pas repris le travail, j’ai pris mes affaires et on est rentré chez les grands-parents.

 

Aux 3 mois de bébé, papa nous a laissé seuls pendant une semaine, chez nous, seuls cette fois ci. J’appréhendais fortement : au final, j’ai passé une semaine tellement magnifique (premières nuits entières de bébé) que je voulais en faire un second quand papa est rentré.

 

(etc…)

 

Jusqu’à ses un an environ, lorsque papa partait, mini ne montrait pas de signes particuliers d’impatience, de tristesse, et ne le lui faisait pas « payer » à son retour.

 

Aujourd’hui, à 18 mois, les choses sont différentes.

Il lui dit « aurevoir » tous les matins quand il part au travail.

Mais s’il ne revient pas le soir, il me dit « papa ? » et je dois lui expliquer. Environ 54 fois (d’affilée).

Et lorsque le papa en question rentre, comme ce fut le cas ce soir, après seulement 3 jours d’absence (riquiqui quoi), il le snobe, ne veut pas aller dans ses bras, ne veut pas jouer avec lui, se blottit contre moi. Il lui faut une bonne heure, et des gros efforts de papa, pour qu’il accepte de faire une activité avec lui.

 

Demain, il n’y paraitra plus rien, mais je préfère être à ma place, qu’à celle de papa. Car, même si lors de ses absences, il arrive que j’en chie grave je ne gère pas parfaitement, je n’ai pas à faire face au rejet (temporaire) de bébé…

 

 

PS : Une pensée pour ma Popo qui retrouve son homme ce soir après une loooooooooogue période d'absence, qui a tout géré avec bébé, et tout ça comme une chef, bravo :) Maintenant, profites... + Une pensée pour BB qui va passer 3 mois sans son homme, avec un bébé à gérer aussi ! COU-RA-GE <3