Ce que c’est la vie avec un enfant ?

Oui, tu as dans ton entourage proche, des amies qui sont encore célibataires d’enfants, attends par là qui n’ont pas encore donné vie !

Même si ton emploi du temps est surchargé, tu as encore du temps à leur accorder, et parfois ce sont même elles ta source d’inspiration pour retrouver un peu de zennitude…

Malgré tout, elles ont une vie que tu n’as plus, et je ne dis pas ça avec des regrets et trémolos dans la voix, je suis très heureuse d’avoir un enfant, n’appelez pas les services sociaux ! ;)

 

Par contre, quand tu les vois agir avec mini, ou parler d’autres copines qui ont elles aussi un mini, tu te dis quand même « ouahhh bah elle va morfler quand elle va avoir un enfant elle, elle est pas prête du tout !! »

Si tu n’as pas encore d’enfant, sache qu’avant d’en avoir :

-        Tu pars avec des principes, beaucoup de principes, et des idées sur pas mal de choses,

-        Tu compares forcément avec celles qui sont passées avant toi, et tu te dis « j’aime bien comment elle fait », mais le plus souvent tu penses « je ne ferai certainement pas pareil !! »,

-        Tu penses qu’en un claquement de doigt tout est simple : il a faim, je te donne à manger / il a sommeil, je te pose dans le lit / il a mal au ventre, je te masse mon petit chéri / il n’a pas le droit de toucher à la télécommande, je dis non une fois et il a saisi le message…

-        Tu penses que tu ne pourras pas le laisser à une nounou, que dis je une étrangère, même quelques heures par ci par là, parce que quand même, cet enfant tu l’as voulu, alors je vais passer mes heures entières avec lui…

 

Si tu as des enfants, ne serait ce qu’un, la quantité n’est pas importante ;) !, tu sais que :

-        Tes principes tu les revois, pas forcément à la baisse, mais tu les améliores / détournes / voire supprimes…

-        Tu as de la sympathie pour tes copines que tu jugeais mal, parce que maintenant tu sais qu’on fait surtout comme on peut et pas souvent on comme veut !,

-        Tu sais que rien n’est smple comme un claquement de doigt, qu’il faut souvent improviser, se poser des questions, tester, essayer et persévérer (surtout pour le « non tu ne touches pas à cette télécommandeeeeuhhhhh !!! X 12 / jour),

-        Finalement tu es ok pour laisser ton enfant à une nounou (que tu as quand même hyper bien choisie !), parce que tu es avant tout une personne à part entière avant d’être une maman, et que tu peux aimer ton enfant du plus profond de ton être, jusqu’à en avoir al au ventre, tu sais aussi qu’être seule (ou seuls avec ton garspapa), c’est essentiel parfois.

 

Devenir mère, c’est un métier à multifacettes, qui s’apprend sur le tas, il n’y a pas de fiche de poste, et même si on voulait en créer une, il faudrait la décliner en fonction des mères, des pères et des enfants donc des milliards de possibilités…

claire

 

 

Les cops et blogg's sans enfant qui liront ce billet, ne jugez pas vos copines à cause des taches sur le canap, de l’appart mal rangé ou du fait que vous avez l’impression qu’elles cèdent à leur enfant ; attendez d’en avoir pour en reparler avec elles…